1965-2015 : Hommage à Nicole Vedrès

Dans la préface de l’ouvrage Commémorations nationales édité en 2001 par la Délégation aux commémorations nationales, Jean Favier, alors membre de l’Institut président de la Commission française pour l’UNESCO membre du Haut Comité des célébrations nationales, a écrit « […] la naissance et la mort ne sont pas les seuls moments qui, dans l’histoire générale qui est l’histoire d’autrui, retiennent notre attention. La bataille d’Hernani m’importe plus que le premier vagissement de Victor Hugo, la mort de Berlioz a laissé moins de traces que son exaltation à la première parisienne de la Neuvième de Beethoven, et Pasteur me semble plus grand par sa victoire sur la rage que par le marbre de la crypte où on l’a glorifié[1]. » Quel plus bel hommage de proposer à ceux qui le désirent – et ceux curieux de nouvelles H(h)istoire – d’aller à la rencontre de l’œuvre de Nicole Vedrès à travers ses lettres, ses factures, ses brouillons, ses articles, ses entretiens, ses films et ses livres. C’est pourquoi, à compter du mois de juillet 2015, paraîtra tous les trois mois, deux textes sur des documents d’archives extraits de son quotidien afin de découvrir sous un autre regard l’univers de la chroniqueuse-essayiste.

Jérôme Allain

Pour citer ce texte :

Référence électronique : ALLAIN J., « 1965-2015 : Hommage à Nicole Vedrès » in Sur la trace de Nicole Vedrès [en ligne]. 8 septembre 2014. URL : http://paris1900.hypotheses.org/173

[1] Jean Favier, « Préface » in Célébrations nationales, Délégation aux commémorations nationales, Service interministériel des Archives de France, 2001. [En ligne : http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-20001/preface/]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *