Genèse d’une recherche

Depuis la publication en 1943 de son premier ouvrage, Un siècle d’élégance française, Nicole Vedrès s’est toujours gardée de parler de son travail lors d’émissions de radio ou d’entretiens pour la presse généraliste ou spécialisée. La rareté de ses documents de travail et donc l’absence de fonds d’archives de l’auteure sont autant de facteurs qui rendent aussi difficile que piquant le travail du chercheur. Mon travail s’est ainsi orienté autour de l’identification et la compréhension de l’acte de création chez Nicole Vedrès en l’absence de documents.

Ce carnet de recherche intitulé Sur la trace de Nicole Vedrès, et qui je l’espère parviendra à poser les bases sur cette première problématique, a pour ambition de  valoriser l’œuvre méconnue, voire inconnue, de Nicole Vedrès. La décision d’ouvrir un carnet de recherche résulte de mes échanges et des questions qui m’ont été posées à l’issue de mon intervention pour un séminaire intitulé « genèses cinématographiques » et organisé par l’ITEM à l’ENS (Paris). En effet, parler de Nicole Vedrès revient – pour ainsi dire – à mentionner son film documentaire Paris 1900 (1947). Or, l’œuvre de Nicole Vedrès nous offre un univers plus vaste, touchant à la fois le cinéma, la littérature, les archives, ainsi que la vie, le quotidien, l’authentique.

Jérôme Allain

→ Retour au sommaire

Pour citer ce texte

Référence électronique : ALLAIN J., « Genèse d’une recherche » in Sur la trace de Nicole Vedrès [en ligne]. 8 septembre 2014. URL : http://paris1900.hypotheses.org/?p=65


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *