Sur la trace de Nicole Vedrès

Souvent citée pour avoir réalisé le premier film de montage d’archives, Paris mil neuf cent, la réalisatrice, auteure, chroniqueuse française Nicole Vedrès, méconnue du grand public, n’en est pas moins une figure importante du Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre. Malgré les publications qui portent, mentionnent ou citent l’auteure, ses textes et ses réalisations n’ont pas fait l’objet d’étude(s) en France. Il n’existe pas de monographie(s) et rares sont les ouvrages qui traite de l’œuvre de Nicole Vedrès à la fois dans les domaines du cinéma, de la littérature, de la presse, de la télévision et du théâtre. Voici en quelques lignes le parcours non exhaustif de l’auteure : Lire la suite

Une méthodologie de l’analyse de l’absence de données

J’ai eu la chance de terminer mon cursus universitaire par une licence en archivistique. Ce cycle de formation impose l’écriture d’un projet tutoré que j’ai soutenu en juin 2013 et qui s’intitule Le répertoire comme source(s), un nouvel usage au service des lecteurs[1]. Le sujet de mon mémoire porte sur les « instruments de recherche “d’aujourd’hui” et tout particulièrement au répertoire qui, selon moi, est l’outil méconnu le plus utilisé par le lecteur tout en étant le plus méconnu dans ce qu’il peut apporter et, apparaît même comme désacralisé par la profession archivistique. Il s’agit d’envisager le répertoire sous forme informatique ou imprimé comme une source qu’il est possible d’exploiter, à travers les sept zones répondant à la norme ISAD(G), et permettant de fonder des hypothèses ou des pistes de réflexions. Lire la suite

Genèse d’une recherche

Depuis la publication en 1943 de son premier ouvrage, Un siècle d’élégance française, Nicole Vedrès s’est toujours gardée de parler de son travail lors d’émissions de radio ou d’entretiens pour la presse généraliste ou spécialisée. La rareté de ses documents de travail et donc l’absence de fonds d’archives de l’auteure sont autant de facteurs qui rendent aussi difficile que piquant le travail du chercheur. Mon travail s’est ainsi orienté autour de l’identification et la compréhension de l’acte de création chez Nicole Vedrès en l’absence de documents. Lire la suite