Souvenirs de Noël

De 1964 à 1967, le magazine intitulé La Nuit écoute propose aux auditeurs de l’ORTF de partir à la rencontre de comédiens, écrivains et musiciens partageant leurs souvenirs. Ce 28 décembre 1964[1], l’animateur de l’émission radiophonique rend visite à Nicole Vedrès qui, au cours de ces vingt prochaines minutes, se remémore ses Noëls passés. Voici différents moments de l’émission retranscrits : Lire la suite

Histoire d’un ouvrage oublié : enquête autour de la thèse d’Annette J. Smith consacrée à l’œuvre littéraire de Nicole Vedrès

En mars 2012, le laboratoire ALEF (Arts Littératures Échanges Frontières) de l’université de Rennes 2 a mis en place un séminaire interdisciplinaire autour de l’œuvre et de l’archive[1] qui s’est achevé en avril 2014. A cette occasion, plusieurs thèmes furent programmés : « l’Archive comme institution », « Détournement / Falsification / Réemploi », « l’Archive comme invention » ou encore « l’Archive et les nouvelles technologies ». C’est lors de ce dernier, que j’ai eu l’occasion d’intervenir autour de la question de l’absence et du manque au cours desquels les archivistes, les chercheurs ainsi que les étudiants peuvent se retrouver confrontés dans leur travail ou leur recherche. J’en suis venu à la conclusion que les archives face aux nouvelles technologies amènent à s’interroger sur la question de conservation et de falsification des fonds récoltés et versés. Quel que soit le support de l’information à transmettre, elle est créée avec ce que j’appelle ici un manque. Une absence d’information présente, en partie ou dans sa totalité, puisqu’elle est liée au document d’archives. Et c’est ce « non-dit » que nous retrouvons dans l’usage des technologies de l’information et qui parfois même peut en créer d’autre(s). Cette intervention est désormais accessible en ligne sur le site Archive ouverte HAL (cliquer sur l’illustration ci-dessous pour accéder au document numérique).

Jérôme Allain

illustration these Annette Smith

 

Pour citer ce texte

Référence électronique : ALLAIN J., « Histoire d’un ouvrage oublié : enquête autour de la thèse d’Annette J. Smith consacrée à l’œuvre littéraire de Nicole Vedrès » in Sur la trace de Nicole Vedrès [en ligne]. 24 décembre 2015. URL : http://paris1900.hypotheses.org/227

 

[1] Je reprends ici le terme employé dans les documents produits par le laboratoire ALEF.

Le chercheur et l’archiviste face aux fonds d’archives d’auteurs

S’il n’existe pas de fonds d’archives de l’auteure et que les documents conservés dans différents services d’archives publics et privés portent rarement sur l’acte de création chez Nicole Vedrès, il est néanmoins possible de retracer la genèse de certaines de ses œuvres ainsi que leurs processus créatif tel que les Canaques (1966) – une pièce de théâtre qui se verra publiée à titre posthume et mis en scène quelques années plus tard.

Retour sur une intervention qui se déroula le 28 mars 2013 à Rennes intitulée « Le chercheur et l’archiviste face aux fonds d’archives d’auteurs : Questionnement autour de la pièce de théâtre intitulée Les Canaques de Nicole Vedrès » (cliquer sur le lien ci-contre pour accéder au document mis en ligne sur Archive ouverte HAL).

Jérôme Allain

Pour citer ce texte

Référence électronique : ALLAIN J., « Le chercheur et l’archiviste face aux fonds d’archives d’auteurs » in Sur la trace de Nicole Vedrès [en ligne]. 11 décembre 2015. URL : http://paris19000hypotheses.org/219