10 septembre 1911



10 septembre 1911


Temps de lecture : 3 minutes

Se souvenir et transmettre

Avant d’être connue au sein des arts, Nicole Vedrès commence sa vie professionnelle en réalisant au début des années 1930 quelques traductions en français. Un ouvrage allemand du Docteur Edgar Stern‑Rubarth[1] intitulé Stresemann, l’Européen, ainsi que deux articles italiens portant sur le « Festival du Cinéma à Venise »[2]. Par la suite, elle écrit plusieurs textes pour la revue Le rouge et le bleu : revue de la pensée socialiste française[3] et c’est durant la période de l’Occupation que Nicole Vedrès débute l’écriture de trois ouvrages : Un siècle d’élégance française, Images du cinéma français et La sculpture en France depuis Rodin. Ils paraîtront respectivement en 1943 pour le premier et 1945. A l’issue de la publication Images du cinéma français, le producteur Pierre Braunberger commande à Nicole Vedrès un « montage de films comiques de l’époque 1900 ». Au cours de sa recherche, avec l’aide de son assistant Alain Resnais, Nicole Vedrès trouve bien plus intéressant de travailler sur les actualités qui collaient, à cette époque, aux films comiques et, propose alors à Pierre Braunberger de réaliser un film de montage d’actualités. Il s’agit de Paris 1900, son premier film qui lui offrira deux distinctions le prix Louis Delluc en 1947 et le prix Méliès en 1948.

Nicole Cahen dit Nathan dit Rais est née le 10 septembre 1911 dans le seizième arrondissement de Paris[4]. Son père, Jules Rais, est chef du service des Parlements étrangers à la Présidence de la chambre des Députés. Sa mère, Ludmila Savitzky, poète, comédienne et romancière, est également la traductrice en français de plusieurs auteurs, Christopher Isherwood, Henry James, James Joyce, et Virginia Woolf. A la naissance de son deuxième enfant, Nicole, Ludmila Savitzky publie dans le numéro de septembre-décembre 1912 de la revue la Phalange, trois poèmes dont le premier est dédié à ses deux filles, Marianne et Nicole et dont en voici le texte retranscrit dont l’original est conservé à la Bibliothèque nationale de France.

Jérôme Allain

 


Consultez ou téléchargez l’article en cliquant sur l’image ci-dessus

 

[1] Publié aux éditions Valois en 1932.

[2] Fonds Savitzky (SVZ 11) consulté du 13 au 15 mars 2012 à l’IMEC de Caen. Lettre datant du 18 et 19 septembre dans une enveloppe cachetée du 30 août 1935. La correspondance porte essentiellement sur l’année 1935, je ne peux qu’émettre l’hypothèse que ce courrier correspond à la même année.

[3] Revue constituée de quarante-trois numéros et parue entre le 1er novembre 1941 et le 22 août 1942.

[4] Acte de naissance de Nicole Henriette Désirée Charlotte Cahen dit Nathan dit Rais rédigé le 6 septembre 1911 à Paris (Archives municipales de Paris).


Pour citer ce texte
Référence électronique : ALLAIN J., « 10 septembre 1911 » in Sur la trace de Nicole Vedrès [en ligne]. 10 septembre 2022. URL : https://paris1900.hypotheses.org/1909


 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Jérôme Allain (10 septembre 2022). 10 septembre 1911. Sur la trace de Nicole Vedrès. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/sov1


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search