Traduire l’art ? ou remonter le fil d’une création artistique

Remonter le fil d’une création artistique pourrait être qualifiée d’entreprise à la fois complexe et épineuse durant laquelle la personne s’emploie à reconstituer le cheminement d’un processus dont elle n’a pas encore eu connaissance tout en tentant d’en comprendre le mécanisme. Aussi, lorsque les membres du comité de rédaction de la revue Traduire décidèrent de consacrer leur prochain numéro à la traduction et l’art, il paraissant opportun de proposer l’intervention du 28 mars 2013 à Rennes au cours de la Journée d’étude interprofessionnelle « Archives et Ecriture ».

Le texte « Retracer l’acte de création : Les Niaoulis (1966) de Nicole Vedrès » paru dans le numéro 239 de la revue Traduire est l’occasion de présenter l’unique pièce de théâtre de Nicole Vedrès, Les Canaques, et dans lequel nous avons tenter de démontrer qu’il est possible de retracer et de traduire le processus créatif d’un artiste ou d’un auteur. Ce texte est désormais accessible en ligne (cliquer sur l’illustration ci-dessous pour accéder à la revue numérique Traduire).

Représentation schématique d’une fiche cartonnée et perforée à quadrillage
produites par les éditions Seuil dans les années 1960

 

Jérôme Allain

 

Pour citer ce texte

Référence électronique : ALLAIN J., « Traduire l’art ? ou remonter le fil d’une création artistique » in Sur la trace de Nicole Vedrès [en ligne]. 16 juillet 2019. URL : http://paris1900.hypotheses.org/746


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search